l-expert-comptable-en-ligne-et-l-optimisation-fiscale-pour-particuliers

l’expert comptable en ligne en faveur de l’optimisation fiscale pour particuliers

Optimisation de la fiscalité pour les particuliers

Pour les particuliers, l’optimisation fiscale commence par l’analyse des sources de revenus. Car la démarche d’optimisation consiste autant à optimiser les revenus que les impôts qui s’y rapportent.
On ne peut se contenter de prendre un chiffre, en l’occurrence le montant de l’Impôt sur le Revenu du particulier, et de proposer des dispositifs pour réduire ce montant.
Mais comment procéder pour réduire efficacement son impôt sur le revenu ? Quelles sont les dispositions fiscales applicables ? Existent-ils des astuces ?
Faire appel à un expert comptable en ligne membre de l’ordre des experts comptables est gage de conseils judicieux après une fine analyse de la situation personnelle financière du foyer patrimonial.
Un particulier, est une personne physique qui rencontre une situation qu’elle entend exercer avec le plus de perspicacité et d’opportunité possible. La fiscalité quand à elle revêt un caractère obligatoire au travers de multiples déclarations à établir au cours et en fin d’année, mais également un caractère d’optimisations possibles non négligeables.
Pour être conseillé au plus juste sur les choix fiscaux possibles, ainsi qu’être tout à fait serein quant aux réalisations des échéances fiscales, un expert comptable en ligne peut y répondre en intervenant également à domicile sur Toulouse, la région Occitanie et toute la France.
Mais ce ne doit pas être une fin en soi, motivée uniquement par les réductions attractives offertes par ces dispositifs.
Quel que soit l’investissement, il doit absolument être abordé en prenant en compte trois critères principaux :
– la performance intrinsèque de l’investissement,
– les risques sous-jacents,
– l’avantage fiscal accordé.

Un expert comptable pour conseiller en matière de choix d’option fiscale

Malgré les réformes successives du gouvernement actuel, certains revenus peuvent encore être fiscalisés au choix au Prélèvement Forfaitaire ou à l’intégration au Revenu. C’est le cas par exemple des produits de l’assurance vie ou des contrats de capitalisation.
Autre option fiscale envisageable : lorsqu’un particulier réalise un investissement immobilier locatif. Il a alors le choix en le foncier le micro-foncier. C’est également le cas pour le régime fiscal applicable au LMNP : BIC ou micro-BIC.
L’optimisation fiscale s’appuie sur une analyse globale du schéma d’imposition des revenus. En amont on retrouve naturellement les Traitements et Salaires déclarés ensuite dans la catégorie des revenus professionnels.Il existe des stratégies simples pour réduire non pas l’impôt mais directement la base imposable. Prenons par exemple une stratégie d’investissement reposant sur la création de déficit foncier.Les stratégies d’optimisation fiscale en diminuant la base imposable ne manquent pas tout comme les possibilités de se constituer des capitaux et revenus peu ou prou fiscalisés ce qui peu se révéler très pertinent, notamment en période de forte pression fiscale capitalisables au travers d’actifs immobiliers ou financiers.
Dans le cas d’actifs immobiliers, le schéma d’optimisation s’articule autour d’une distorsion entre le traitement financier d’un investissement et le traitement comptable.
Dans le cas d’un investissement immobilier effectué en LMNP, via une SCI à l’IS, les revenus immobiliers généreront des flux pour le particulier investisseur. En revanche pendant de nombreuses années aucune imposition ne sera due au titre des revenus encaissés.
Le schéma d’optimisation fiscale employée pour les actifs financiers est différent et repose principalement sur la nature de l’enveloppe fiscale utilisée pour loger les actifs financiers.
L’assurance-vie est une bonne réponse pour les particuliers mais bien sûr, ce n’est pas la seule