etre-gerant-d-eurl

comment être gérant d’une société EURL ?

Se mettre à son compte avec une société unipersonnelle : quelle alternative à la création d’une EURL

La question de la forme juridique d’une entreprise est un préalable à la création d’une société. La décision doit être murement réfléchie et prendre en compte l’activité principale.On peut très bien exercer en son nom propre avec une entreprise individuelle. Mais on peut aussi choisir de créer une EURL ou une SASU qui sont des sociétés unipersonnelles.En choisissant cette deuxième option, on crée une personne morale et on met l’accent sur la sécurité car le patrimoine est dissocié de l’activité professionnelle, il est donc hors de portée en cas de problème financier.

Le statut EURL ou SASU pour une société unipersonnelle : les deux choix possibles dans la création d’une petite entreprise

L’activité est le facteur le plus important qui détermine et influence le choix du statut juridique d’une entreprise. Un entrepreneur a le choix pour une société unipersonnelle entre deux options seulement : SASU et EURL.Une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée se différencie quelque peu d’une SASU sur plusieurs points. Le plus important est le régime social.En effet, on considère le dirigeant d’une EURL comme un Travailleur Non Salarié ou TNS, alors que le président associé unique d’une SASU a le statut de dirigeant assimilé salarié.Concrètement, les charges sociales liées à la rémunération de l’entrepreneur vont varier. Il y a également des conséquences et des différences de performance sur la protection sociale et sur la gestion administrative de la paie de l’entrepreneur.

Pour faire bref, un entrepreneur peut espérer une rémunération plus élevée au sein d’une EURL mais sa protection sociale sera de meilleure qualité dans une SASU.La fiscalité est aussi différente selon la forme juridique adoptée puisqu’une eurl a le choix de soumettre ses bénéfices au régime de l’impôt sur le revenu ou sur la société.Une SASU est obligatoirement assujettie à l’IS. Elle bénéficie dans ce cadre des avantages y étant liés pour une durée de 5 ans maximum.

La création eurl séduit beaucoup les entrepreneurs : les raisons principales de ce succès

La grande force de l’eurl vient de la protection qu’elle offre sur le patrimoine personnel. La responsabilité est en effet limitée aux apports versés dont le montant est librement fixé par l’entrepreneur.Le fait de pouvoir choisir d’assujettir l’entreprise à l’IS est aussi idéal pour les entrepreneurs déjà lourdement imposés. Cela leur permet de bénéficier d’une fiscalité optimisée.Le régime social peut lui aussi être optimisé grâce à l’IS. La base de calcul sur les cotisations sociales se fait en effet sur les bénéfices et non sur les rémunérations.Le gérant d’une eurl voit sa tâche simplifiée car les rapports de gestion et les PV d’assemblée ne sont pas obligatoires. Ils le sont dans une SARL qui est régie par les mêmes principes et se différencie uniquement par le nombre d’associés.Mais tout n’est pas parfait, il y a quelques inconvénients comme la responsabilité limitée. Elle ne s’applique pas à tous, en particulier aux entrepreneurs qui souscrivent à un emprunt et qui doivent présenter des garanties personnelles impliquant ainsi le patrimoine personnel.La lourdeur du fonctionnement est aussi complexe car le régime micro-social ne s’applique pas. Et les obligations comptables ne sont pas simplifiées comme dans les entreprises individuelles.Enfin, les cotisations sociales ont un calcul spécifique quand l’eurl est soumise à l’IS. Elles sont déterminées selon la quote-part des dividendes accordés dépassant 10% d’un total incluant capital social, primes d’émission et sommes versées en compte courant.Se mettre à son compte est possible, il suffit de créer une société unipersonnelle, la plupart des entrepreneurs se tournent vers la création eurl.